Tous les avis

Pas encore de photos

5

54

Porsche Design by Eterna au look de Porsche Moteur Avant

4.3

Un jour, je l'aurai comme le raconte une célèbre publicité ! Chinant dans les allées de la bourse horlogère de Besançon à l'occasion des 24 Heures du Temps, je suis tombé dessus, ou plutôt, elle m'a mis le grappin dessus ;-) Depuis quelques années, j'étais à la recherche du bracelet pour ce modèle - en version quartz et cadran blanc - et j'ai fait coup double avec celle-ci... Calibre auto dérivé de l'ETA 2824, index tritium qui commence à dorer... tout ça avec la boîte d'origine et les maillons additionnels... Que demander de plus ? On peut toujours ergoter sur le fait que 3 index (3, 4, 5) sont cassés et que la lunette est dans son jus... Mais c'est justement cela que je recherche, une montre dans son jus - mais pas trop - et qui m'a rongé le cerveau pendant des années ! Le budget est certes modeste et Chrono24 en présente autour de 1,000 €. C'est là qu'en se donnant la peine, on peut trouver moins cher et surtout vivre une expérience d'achat complètement imprévue... Toute une histoire que d'acheter une montre vintage. Ce que j'aime par-dessus tout, c'est son look, sa ligne d'une pureté, voire d'une simplicité très 80s. Le cadran répond parfaitement à cette esthétique propre, limite brutale mais dont les rondeurs la rendent féminine... Alors, Porsche Design, ce n'est pas une Porsche, mais est-ce une "vraie" montre ? Regardons la lignée de Porsche Design depuis ses débuts dans les 70s, Porsche Design by Orfina, by IWC, by Eterna... que de monuments de l'industrie horlogère au service d'un constructeur automobile au top de son art aujourd'hui mais qui était tout aussi moribond que ces marques suisses à la même époque ! La dimension historique pèse sans aucun doute dans mon intérêt pour cette montre qui combine l'intérêt pour les montres et les autos... Je me verrais bien au volant d'une 928S MK1 avec cette Porsche Design... Un rêve éveillé pour un tout autre budget ;-)

il y a 2 heures

Pas encore de photos

6

205

1970 Oris ChronOris

3.9

Je suis aux volant de ma formule Ford. J'arrive à l'entrée du raidillon sur le circuit de Spa, un rapide coup d'œil sur mon Oris ChronOris afin de connaître le temps qui me reste avant la victoire ✌️... Je lève la tête...dure retour à la réalité, je suis au bureau et il me reste encore 2h de boulot. Seule consolation, mon Oris chronOris est intransigeante sur l'horaire. Son calibre sw200-1 ne plaisante pas. Histoire de passer le temps, je peux toujours regarder sa trotteuse orange rappelant l'aiguille des compteurs de vitesse des années 70/80. À moins que je m'attarde sur son cadran noir et lisse à ses extrémités comme la piste, ou aux grainages centrales qui évoque l'asphalte. Le brossé de la boîte typique des seventies, avec son poli sur les flancs, me sert de rétroviseur, je peux voir qui arrivent derrière moi....ola c'est mon chef... Au travail, mais avant, lavons nous les mains. Zut, j'ai noyé mon Oris ChronOris sous le robinet, ouf, heureusement qu'elle est étanche à 100m. L'aiguille des heures et des minutes dorées m'indique sur un chemin de fer bien gradué qu'il est bientôt l'heure de partir. Décidément cette ChronOris est à l'aise partout. Sur la piste, au bureau ou en week-end... Vous l'aurez compris, cette montre inspire à la rêverie et à une époque faite de belles conquêtes humaines....Petite spécificité, c'est le modèle Movember, association œuvrant dans le domaine de la santé masculine...

il y a 4 heures

Random-Adveristing-Img

Pas encore de photos

16

738

4512, une commando revisitée!

4.7

La Serica 4512 Commando ou comment rendre une « field watch » excitante! Il s’agit d’une montre discrète et efficace mais qui ne manque pas de caractère. Son boîtier est simplement brossé mais sa large lunette - brossée verticalement et dotée d’un chanfrein poli - donne de la prestance à cette montre aux dimensions très contenues (diamètre: 38 mm et corne-à-corne: 46mm). Simple, contrasté et symétrique, son cadran noir profond est une réussite. J’apprécie particulièrement la typologie adoptée, l’allongement des marqueurs à chaque heure et la déformation créée par le verre sapphire. Amateur d’aiguilles « broad arrow », celles de cette Serica sont brossées et généreusement emplies de Luminova assurant une lecture optimale quelque soit la luminosité. Le mécanisme Soprod P24 manuel qui anime cette montre est un modèle de précision. La couronne vissée de taille généreuse assure un remontage agréable et participe à l’étanchéité de la montre annoncée à 200m. J’associe naturellement cette 4512 à des NATO mais son bracelet d’origine de type bonklip est très confortable et permet de changer du registre militaire. Quel est le petit détail que je préfère sur cette montre? Sa lunette participe certainement au charme de cette pièce mais ce que je préfère c’est ce moment magique où l’aiguille acérée des minutes se superpose à l’aiguille des heures, l’ensemble prend alors la forme d’un avion de chasse qui me fait systématiquement rêver (voir la photo)! En 2023, Rambo partirait sûrement en mission avec une G-Shock mais elle n’aurait pas le charme de cette 4512 Commando!

il y a 17 heures

Pas encore de photos

3

157

Je l'aime autant que je la déteste

3.7

Cette Invicta Pro Diver référence 8926OB est ma première montre automatique. Elle marque un point de bascule pour moi. Avec elle, j'ai mis le doigt dans l'engrenage et maintenant je suis foutu, comme pourrait dire Xavier, notre hôte sur cette plateforme. Cela fait plus d'un an que je l'ai. Les motivations de mon achat étaient naïvement d'avoir une montre dont je n'aurais pas à me soucier de changer la pile. Quand je l'ai vue, elle m'a plu et pour son prix, je me disais que je ne risquais aucun regret. C'est bien plus tard que je me suis rendu compte que j'avais au poignet une pièce "hommage", à la faveur de quelques discussions à la machine à café. Revendiquant ma naïveté face aux invectives d'un possesseur de Rolex, pas tant fâché de mon choix que du fait que "j'aurais dû lui demander conseil avant de faire cette folie". J'ai donc beaucoup appris avec cette montre et trouvé un ami ! Je la porte un peu plus occasionnellement depuis que le bracelet en acier m'a lâché. Le fermoir s'est fragilisé et les maillons d'entre-cornes avaient pris du jeu. J'ai essayé avec d'autres bracelets, je l'ai beaucoup portée avec un bracelet en cuir et d'autres Nato incontournables. Récemment, une maille milanaise que je trouve très sympa et qui ravive la flamme. Je l'aime autant que je la déteste maintenant que j'ai essayé et possède des montres qui la surpassent en confort, originalité et surtout moins clivantes ;) Si c'était à refaire, j'emprunterais ce chemin à nouveau. Pour moi, c'est la G-Shock des montres automatiques, j'ai tout fait avec sans état d'âme, et elle est toujours là, fonctionnelle !

il y a 18 heures

Pas encore de photos

9

247

Une belle surprise sous le sapin

4.2

J'ai reçu cette Komandirskie K-65 en cadeau pour Noël, c'est avec cette montre que je découvre la marque, et c'est "déjà" ma quatrième montre à remontage automatique. Pour moi, c'est un véritable coup de cœur. Si je l'avais vue sur un présentoir en magasin, rien n'aurait pu m'empêcher de me l'offrir. Je suis ravi que mon frère ait choisi ce modèle, lui est plutôt Apple Watch, mais surement par un savant mélange de bon goût et du travail de la vendeuse, voici mon cadeau. J'apprécie la boîte de forme octogonale, brut taillée à la hache avec une finition brossée. Le contraste apporté par la brillance de la lunette, la trotteuse rouge survolant son cadran noir, le tout surmonté d'un verre minéral bombé renforcent la présence de l'objet au poignet. Et le petit plus pour ma part, j'adore les montres avec date, à plus forte raison quand elle est à 6h (12h sur ce cadran, hihi) car la symétrie ne s'en trouve pas perturbée. Le bracelet est plutôt convaincant, surtout compte tenu du prix de l'ensemble. Il est très confortable et ne donne pas l'impression d'être fragile ou de basse qualité, comme on pourrait s'y attendre vu le prix de cette montre. Je trouve cela vraiment remarquable, d'autant plus qu'avec 20 mm d'entre-cornes, on a une multitude de choix pour habiller la montre selon nos envies. Enfin, l'atout majeur réside dans le cadran et son aiguille des heures qui fait le tour complet en 24 heures, avec un nombre déconcertant d'index différents qu'il faut intégrer. Ne comptez pas encore sur moi pour vous donner l'heure dans le noir, haha. En guise de conclusion, un mot me vient spontanément pour la décrire : déconcertante. La lunette bidirectionnelle sans clic (mais qui tient bien sa position, à voir dans le temps) et la couronne, si mon frère ne m'avait pas répété ce qu'avait dit la vendeuse, m'auraient semblé cassées ou défaillantes. Il faut trouver la bonne position pour le remontage manuel, et la position pour régler l'heure a un cliquet distinctif dans un sens lorsque l'on tire sur la couronne, mais pas vraiment au retour dans l'autre sens. Cependant, il semble que ce soit une quasi-signature de la marque. En tout cas, cela contraste bien avec l'aspect robuste de la montre. On doit faire attention à chaque manipulation, et je trouve même que cela confère un côté intime à la manipulation de la couronne une fois dévissée. Tout devient un appel à la vigilance et à la délicatesse une fois dans cette position vulnérable. C'est un aspect intrigant qui, d'une certaine manière, ajoute une dimension particulière à l'expérience d'interaction avec cette montre. Cette Komandirskie K-65 s'est révélée être bien plus qu'un simple cadeau de Noël. C'est un bijou horloger qui a su capturer mon admiration dès le premier regard. La combinaison de son design unique (pour moi, étant débutant j'ignore si d'autres modèles 24H existent ailleurs), de la qualité de sa fabrication et de ses fonctionnalités distinctives en fait une pièce exceptionnelle à mes yeux. Mon frère a fait un choix judicieux, et je suis enchanté de posséder cette montre.

il y a 2 jours

Découvrez les modèles de montres de nos partenaires

A partir d'une sélection aléatoire de leurs collections

Vous possédez une montre ?

C’est le moment de raconter pourquoi et comment vous l'aimez

© Dialicious 2019 - 2024