Louis Jeansol - Histoire, Modèles et Avis Clients

Synthèse des avis clients sur Louis Jeansol

4.3

1 Avis

4.0

Émotion

4.0

Design

5.0

Précision

5.0

Confort

4.0

Robustesse

4.0

Rapport Qualité-Prix

Secondaire

Importance dans une collection

Principale

Rarement

Fréquence à être portée

Fréquemment

Plaisir

Motivation principale à l'achat

Investissement

Le profil de Louis Jeansol est basé sur 1 avis de propriétaires

Derniers avis sur Louis Jeansol

Pas encore de photos

6

407

Enfin voir midi à sa porte, enfin à son poignet !

4.3

Cette montre est remarquable à plus d'un titre : -C'est une montre imaginée par un amateur, étranger au monde de l'horlogerie. Elle est pensée hors du système pour résoudre une question précise. Le designer, Jean Louis Moulard, ancien directeur financier, n'est qu'un utilisateur déçu qu'aucune montre ne lui présente les heures ensoleillées de la journée. Il a donc voulu un cadran 24 heures avec le midi solaire moyen en haut. Pour réaliser cela il faut un chemin de fer qui puisse tourner afin de régler le temps solaire moyen suivant la ville où l'on se trouve en fonction de la longitude et de l'heure d'été/hiver. Les montres 24 heures avec le midi en haut ne sont pas courantes même si Raketa vient de sortir sa Sputnik sur ce principe, les montres avec chemin de fer mobile pour voir réellement midi à sa porte, enfin midi solaire à son poignet plutôt sont carrément très rares. -C'est une montre française, outre le designer, le fabricant est Français et le travail est soigné: Utinam Besançon. -C'est un montre pensée dans les années 2000 (le brevet soltime date de 2003) à une époque ou les smartphones et les smartwaches n'existaient pas. Car maintenant outre les smartwatches pour pilotes qui indiquent les lever et coucher du soleil où que l'on souhaite, il y a des applications qui permettent sur n'importe quel téléphone d'avoir toutes les informations voulues sur l'écran. L'avantage du smartphone c'est qu'il peut calculer l'équation du temps et indiquer, non le temps solaire moyen, mais le temps solaire vrai pour le jour donné, et régler la position précise avec le GPS, indiquer les heures de lever et coucher du soleil (alors que la montre n'indique en fait les levers et couchers qu'aux points remarquables équinoxes et solstices, et seulement pour la latitude de Paris (48.5°N). En quelques années le monde a bien changé. -Enfin elle peut servir de boussole si le soleil est visible (à l'erreur près de l'équation du temps puisque c'est le midi solaire moyen qui est indiqué, par exemple cela fait 13 minutes de différence aujourd'hui soit une différence d'angle de 3°15' ce qui est somme toute faible). Bien sûr cette montre demande que l'on se penche dessus comme un instrument et la lisibilité n'est pas suffisante pour voir l'heure à la va-vite en une fraction de seconde dans un mouvement du poignet. (mais c'est souvent le cas avec les montres 24 heures). Bien sûr il y a des compromis de fait. L'idée du masque métallique est de faire apparaitre la lune lorsqu'il fait nuit et le soleil lorsqu'il fait jour. L'idée est poétique (c'est à dire fausse. parce un croissant de lune pour représenter la nuit c'est un lieu commun, en réalité la lune n'apparait pas plus la nuit que le jour, c'est simplement que le jour gêne l'observation de la lune) mais la réalisation ne l'est pas vraiment, c'est un design très sérieux, ce qui provoque une légère dissonance cognitive. Il manque une côté poétique au dessin. Ce masque métallique n'est pas particulièrement beau non plus en dehors des reflets intéressants qu'il peut faire la nuit ou au crépuscule. ll aurait mieux valu faire un cadran avec des rendus légèrement différents pour le jour et la nuit et l'entre deux. Un peu dans le style de la nouvelle Raketa Sputnik ou bien dans un style assurément poétique au détriment du sérieux de la précision comme Fred Backer avait su créer grâce les masques du soleil et des étoiles dans la montre du Petit Prince de Saint Exupéry. Ceci étant, il y a forcément des compromis à faire pour garder des coûts de production raisonnables. L'autre compromis est le mouvement quartz, mais étant donné que la trotteuse est tellement près du centre on ne remarque pas son manque de fluidité. En définitive c'est une montre unique et attachante qui mérite de l'attention, et peut être que l'on fasse vivre son idée encore sur d'autres montres, de façon plus poétique, même si c'est vrai que les smartphones sont bien plus pratiques de nos jours.

il y a 4 mois

Random-Adveristing-Img

Découvrez d'autres marques

Voir toutes les marques

Vous possédez une Louis Jeansol ?

C’est le moment de raconter pourquoi et comment vous l'aimez

© Dialicious 2019 - 2024