logo
Chercher une montre

Avis Auricoste Type 26 Aéronavale Acier : Asymétrique, légitime et polyvalente

4.0

17

770

Publié le 11/16/2023 - Mis à jour le 5/19/2024

Une vraie légitimité aéronautique

Si vous cherchez une montre avec un ADN militaire et une légitimité historique… mais aussi de la polyvalence pour pouvoir la porter dans toutes les circonstances, l'Auricoste Type 26 Aéronavale est peut-être faite pour vous ! Je l’ai portée pendant quelques semaines avant son lancement en pré-commande le 16 novembre 2023… Je vous partage mon avis. La Auricoste Type 26 Aéronavale est proposée en deux versions, l’une en Black DLC et l’autre en Acier. La version Acier, que j’ai portée, est commercialisée en pré-commande à partir du 16 novembre 2023. Vous connaissez ma collection de montres asymétriques et notamment ma Omega Constellation D-Shape ou ma Zodiac Olympos… et bien que fan de boîtiers asymétriques… Je n’ai pas été, de prime abord, plus emballé que cela par cette Type 26 au look brutal très typé militaire, qui n’est pas spécialement ce que je recherche comme type de montres. ➡️ J’ai donc pris encore plus de plaisir à essayer de la décrypter pour la positionner sur le marché : Boîtier : La première chose qui attire l'attention sur la Type 26, c'est sa forme asymétrique, avec un diamètre de 40 mm, qui se distingue par sa couronne positionnée à 4 heures, rappelant celle de l'Auricoste Spirotechnique. La finition brossée de la montre est en parfaite adéquation avec son positionnement en tant qu'instrument de vol. Le boîtier évoque les designs Monin / MRP de la Heuer 844, notamment grâce à la forme de sa boîte avec l'entre-cornes plate. Le fond de boîte, à la fois gravé et sablé, ajoute une touche d'élégance et de raffinement. En outre, cette montre est conçue pour résister à des conditions extrêmes, comme en témoigne son étanchéité jusqu'à 300 mètres, ce qui la rend adaptée pour une variété d'activités aquatiques. Couronne : La couronne de la montre, positionnée à 4 heures, donne une impression de déjà-vu chez Seiko ou Citizen, notamment alors que c’est clairement une marque de fabrique d’Auricoste depuis fort longtemps. Cette couronne vissée joue un rôle essentiel dans l'étanchéité de la montre, qui pourrait la positionner comme montre de plongée. Un autre élément notable est l'ancien logo Auricoste, gravé sous la forme d'une barre à roue, qui ajoute un caractère distinctif et légitime à la montre. Cadran : Le cadran de la montre est de couleur noire, avec des index très lisibles grâce à une typographie simple, rappelant celle des instruments de bord. Il évoque un altimètre, avec le chiffre 0 positionné à 12 heures, et s'inspire librement des horloges de bord Auricoste qui équipaient autrefois les caravelles. Ce cadran fait également écho au style Flieger Uhr, caractéristique de la transposition des instruments de bord aux montres de poignet. En outre, la montre est équipée d'un verre plat en saphir, soulignant sa qualité et sa durabilité. Aiguilles : Les aiguilles des heures et des minutes de la montre sont de type « Fantômes », un design très caractéristique des instruments de bord. L'aiguille des secondes adopte une forme originale d'avion, ajoutant un élément distinctif au design global. Cependant, le traitement luminescent de ces aiguilles est légèrement moins intense que ce que l'on pourrait attendre. Lunette : La lunette unidirectionnelle de la montre, en saphir brillant, correspond à l'idée d'une montre militaire « apprivoisée », offrant un équilibre entre robustesse et esthétique. Cependant, son aspect trop brillant peut ne pas être considéré comme le point fort de son design. La lunette, avec ses 60 clics, est plus appropriée que celle à 120 clics, si on se projette dans le calcul des temps courts. Une 1/2 seconde n’étant pas un indicateur de mesure du temps. Un aspect original réside dans le traitement différent des index cardinaux par rapport aux autres, ajoutant une touche distinctive à la montre. Mouvement : Le calibre de la montre est un Sellita SW200, un calibre connu pour sa fiabilité. Bien qu'il soit standard sur le marché, il commence à être considéré comme légèrement dépassé par rapport aux innovations récentes dans le domaine horloger. Un point notable est sa réserve de marche, qui est limitée à seulement 38 heures, un aspect qui peut être considéré comme un inconvénient par rapport à d'autres modèles offrant une plus longue autonomie. Bracelet + Boucle : Un bracelet Tropic noir sur cette montre est un point faible notable ! Dommage, car le bracelet joue un rôle important dans l'expérience globale et le confort de la montre ainsi que dans la perception du rapport qualité-prix. ➡️ L'Auricoste Type 26 Aéronavale Acier est vendue en pré-commande sur le site internet de la marque au prix de 1,650 € sur bracelet Tropic noir, soit le même prix que la version Black DLC lancée en 2019. Dans cette gamme de prix, l'Auricoste Type 26 Aéronavale est notamment en concurrence avec d’autres modèles de marques également légitimes dans les instruments de bord transposés au poignet… Je pense à la Stowa Flieger Classic en 40 mm vendue 1,250 €. Stowa ayant été retenue par la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale pour fournir des montres aux pilotes, aux mêmes titres que Lange & Söhne, IWC, Laco et Wempe. Un peu plus chère, la Raketa « Ekranoplan » vendue à 2,000 € célèbre un aéronef hybride proche d’un aéroglisseur dont l’Union Soviétique avait le secret… En effet, Raketa est une marque russe signifiant « Fusée », créée en 1961 pour célébrer le 1er vol dans l'espace de Youri Gagarine. Bien qu’elle puise ses racines au 18ème siècle à l’époque de Pierre Le Grand, Podeba puis Raketa s’illustreront avec de nombreuses montres militaires ou spatiales. Vous pensez sûrement à d’autres modèles en regardant cette Auricoste ? Vous avez raison… Il y en a d’autres, mais l’important est la généalogie de cette Type 26 complètement ancrée dans l’histoire singulière d’Auricoste avec l’armée et la Marine, que ce soit pour des horloges de bord ou des montres-bracelets. Plusieurs semaines durant, j’ai porté cette montre régulièrement… Alternant avec d’autres montres de ma collection, dont ma Flieger de la marque Archimede en 45 mm, pour me questionner sur le positionnement de cette Auricoste… Ma note moyenne pour cette Auricoste Type 26 Aéronavale Acier est de 4 sur 5 et cette Auricoste, comme toutes montres, a pas mal d’atouts, mais aussi des points faibles. ➕ Ce que j’aime : C’est son look bestial avec son boîtier asymétrique en 40 mm. Le format idéal pour apprivoiser un instrument de bord (trop souvent proposé en 45 mm) et en faire une montre aux dimensions polyvalentes et presque adaptée à tous les poignets. C’est un mariage Air-Mer réussi pour une montre de plongée étanche à 300 mètres au look authentique d’altimètre de bord. Enfin, la sensation de robustesse de son boîtier et des finitions cohérentes, sans artifice purement esthétique, pour une montre tout droit sortie d’un cockpit. ➖ Ce que j’aime moins : C’est l’absence de traitement anti-reflet qui nuit clairement à la lisibilité alors que le positionnement de la montre et le design du cadran ont justement comme vocation d’être très lisibles. Toujours sur la lisibilité, le traitement luminescent est faiblard, il tient la durée mais avec une intensité qui pourrait être plus importante. Personnellement, je ne trouve pas cela essentiel mais c’est le positionnement de la montre que d’être super lisible en toutes circonstances. Le couple Bracelet + Boucle… Aïe aïe aïe. On n'est clairement pas dans le coup. Pas d’effort particulier sur le sujet avec un bracelet Tropic et une boucle de stock. Ce n’est pas très confortable avec un mono-passant et tire la perception du rapport Qualité - Prix à la baisse. Un choix surprenant pour une marque qui propose plusieurs bracelets sur d’autres modèles comme sur la Spirotechnique ou la Scubamaster. ➡️ La force de l'Auricoste Type 26, c’est la légitimité ! Mais certains peuvent y voir un boîtier Seiko ou Citizen avec sa couronne à 4 heures, d’autres un cadran de montres de pilotes IWC et les derniers des aiguilles vues et revues sur une Bell&Ross… Mais ce que vous avez avec cette montre, c’est bien plus puissant que cela ! La Type 26 Aéronovale, c’est le condensé de 170 ans d’une histoire horlogère française, celle d’Auricoste… inspirée des instruments de mesure Auricoste, des chronographes Type 20 vendus au Ministère de la Guerre dans les années 50, aux Spirotechnique du Commandant Cousteau en passant par l’horloge de bord de la non moins célèbre Caravelle. XS

Team Dialicious possède cette montre depuis moins d'un an

4

4.5

Émotion

4.5

Design

4.0

Précision

3.5

Confort

4.0

Robustesse

3.5

Rapport Qualité-Prix

Secondaire

Importance dans une collection

Principale

Rarement

Fréquence à être portée

Fréquemment

Plaisir

Motivation principale à l'achat

Investissement

Plus & Moins de cette montre

Look bestial avec son boitier asymétrique

Légitimé d'une montre typée Aéronautique

Finition cohérente avec l'esprit cockpit

Absence ou faiblesse du traitement anti-reflet

Réserve de marche qui commence à être dépassée

Bracelet Tropic + Boucle à changer

Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de la communauté Dialicious et non celui de Achille SAS et/ou de ses équipes.

Caractéristiques techniques de la Auricoste Type 26 Aéronavale Acier

FONCTIONS

Heures, Minutes, Secondes

BOITIER

Forme

Ronde

Dimensions

40 mm

Epaisseur

12.8 mm

Matériaux

Acier 316L

Verre

Saphir

Fond de boite

Plein

Etanchéité

30 ATM

CADRAN

Couleur

Noire

Finition

-

BRACELET

Matière

Tropic

Boucle

Ardillon

CALIBRE

Type

Mécanique

Remontage

Automatique

Calibre

SW200

Base Calibre

Sellita

Fréquence

4 Hz

Réserve de marche

38 Heures

PARTICULARITÉS

Lunette tournante unidirectionnelle 60 minutes

AUTRES

Offres proposées par la marque

Auricoste est Partenaire Officiel Dialicious

Autres avis publiés par Team Dialicious

Voir sa collection

Vous possédez une Auricoste Type 26 Aéronavale Acier ?

C’est le moment de raconter pourquoi et comment vous l'aimez

© Dialicious 2019 - 2024