Avis Nivada Grenchen Chronoking "Paul Newman" : Proportionnée, rétro et intemporelle

4.4

9

358

Publié le 11/15/2023 - Mis à jour le 11/15/2023

Le néo-vintage que l'on aime

En vacances en Bretagne, et alors que la pluie tombe sans jamais s'arrêter, je décide de passer le temps à la recherche de ma prochaine montre. Je tombe alors sur un article présentant la future Chronoking dite "Paul Newman" de Nivada Grenchen, cette marque disparue qui renait de ses cendres depuis son rachat il y a quelques années maintenant. D'abord annoncée à une petite centaine d'exemplaires, Nivada décide finalement d'innover en proposant une période de précommande d'un mois pour quiconque souhaite se procurer cette jolie montre. Par chance, la date d'ouverture des précommandes correspondait au jour-même de ma découverte de cette montre. Ni une, ni deux, je déguste ma galette bretonne et m'installe confortablement dans un fauteuil en attendant l'heure exacte de l'ouverture des commandes (14h). A 14h03, je suis l'heureux (futur) propriétaire de la Chronoking Paul Newman, dont la livraison n'est cependant pas prévue avant plusieurs mois, fin octobre (nous sommes alors fin juillet). J'écris ce texte environ 3 semaines après la réception de ce garde temps. Commençons d'abord par le commencement, l'unboxing : une boite assez simple mais très efficace, je ne m'attendais de toute façon pas à avoir un coffret collector pour ce prix (un peu moins de 500€). La surprise fut cependant totale au moment de découvrir la montre : je n'avais pas du tout l'impression d'observer une montre à ce prix. Au niveau des finitions et de la qualité des matériaux, l'impression est celle d'une montre premium, tant au niveau du boitier, du cadran, et même du bracelet (j'ai choisi un cuir noir "racing"). Elle n'est pas légère, mais n'est pas lourde non plus. Une fois au poignet, je suis conquis par ses dimensions : un diamètre de 38mm (46,5mm lug to lug) pour une épaisseur d'un peu plus de 13mm, c'est très appréciable pour un chrono, en particulier pour ceux qui, comme moi, n'ont pas un gros poignet. La lisibilité est excellente, le verre légèrement bombé fait bien ressortir les couleurs. Concernant les spécifications : la montre est équipée d'un mouvement Seiko meca-quartz (VK63), verre saphir et boitier poli-brossé. La montre est assemblée en Suisse (et non Swiss Made). Côté design, il s'agit d'une réédition d'une montre sortie dans les années 70 et équipée à l'époque d'un Valjoux 72. Les cadrans font référence à l'oeuvre de Jean Singer, un important fabricant de cadrans suisse basé à La Chaux-de-Fonds et très réputé pour avoir produit certains des cadrans les plus emblématiques : Speedmaster Racing, le punchy Heuer Skipper ou l'intensement bleu Nina d'Universal,...

Theoldman possède cette montre depuis moins d'un an

4.4

4.5

Émotion

4.5

Design

5.0

Précision

4.0

Confort

4.0

Robustesse

4.5

Rapport Qualité-Prix

Secondaire

Importance dans une collection

Principale

Rarement

Fréquence à être portée

Fréquemment

Plaisir

Motivation principale à l'achat

Investissement

Plus & Moins de cette montre

prix mesuré

bonnes proportions

résurgence d'une marque disparue

Random-Adveristing-Img

Cet avis est l'opinion subjective d'un membre de la communauté Dialicious et non celui de Achille SAS et/ou de ses équipes.

Autres avis publiés par Theoldman

Vous possédez une Nivada Grenchen Chronoking "Paul Newman" ?

C’est le moment de raconter pourquoi et comment vous l'aimez

© Dialicious 2019 - 2024